Le Paradoxe de Georges de Yann Frish

Le Paradoxe de Georges de Yann Frish

Muni de cartes à jouer, Yann Frisch enchaîne des tours stupéfiants. Mais il joint la parole à l’action et, avec sa dégaine de savant un peu barré, il illusionne tout en discourant avec fougue sur les «trucs» des magiciens, sur leurs mensonges qu’on gobe avec joie, ce qui donne encore plus de profondeur et de vertige à ses tours. Car voilà ce qui l’intéresse : le paradoxe du spectateur, qui vient voir en toute conscience quelqu'un d'autre faire semblant de réaliser l’impossible. Que vient-on chercher en fait dans un spectacle de magie? Du doute, ou au contraire cherche-t-on à se rassurer? A quel moment suspend-on forcément notre refus de croire?


Pendant une heure, les cartes vont valser, se transformer, puis disparaître définitivement pour nous laisser avec cet étrange sentiment qu’on s’est laissé troubler et émouvoir par des morceaux de carton imprimé.
Avec ses 52 partenaires de papier Yann Frisch nous plonge dans l'expérience concrète de l'émotion magique, qui n'est ni l'émotion de l'étonnement, ni celle de la surprise, mais bel et bien celle d'un bouleversement intérieur, d'un chavirement des sens, d'une intime étrangeté.


Ce projet s’inscrit dans le cadre des « Parcours Culturels en Coeur d’Hérault » associant Le Sonambule (Gignac), Résurgence – Saison des arts vivants (Lodève) et Le Sillon (Clermont l’Hérault), réalisé avec le soutien de la DRAC Occitanie – dans le cadre du CTEAC (Contrat Territorial d’Education Artistique et Culturelle) et cofinancé par le Fonds Européen agricole pour le développement rural – L’Europe investit dans les zones rurales.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement